LE BRÉSIL
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN ES
Accueil

Accueil > Regions > Nordeste > natal

Retour

Natal

Lors de la colonisation de l’Amérique du sud, il était de coutume de donner aux villes le nom du saint du jour de leur fondation.
Natal, qui fut établie le 25 décembre 1599, ne fit pas exception à la règle, et si son monument principal a pour nom Forte dos Reis Magos (fort des Rois mages), c’est, on l’aura compris, parce que se construction débuta un … 6 janvier, jour d’épiphanie.
Ce bastion, à l’architecture en étoile et relié à la terre ferme par une digue de 200 mètres de long, constitue le seul vestige colonial de Natal, et quasiment l’un de ses seuls interêts culturels.
Notons quand même, pour l’anecdote, que c’est ici que Mermoz atterit en 1930 en hydravion, réalisant une première et établissant la première tête de pont de l’Aéropostale en Amérique du sud.
On pourra d’ailleurs toujours voir la maison où Saint Exupéry a logé lors de ses séjours à Natal.
C’est également ici que fut négociée et signée, entre le Président Getulio Vargas et Franklin D. Roosevelt, l’entrée en guerre du Brésil au côté des Alliés. Pas de musée pour commémorer l’événement, le bâtiment qui accueillit la rencontre est à l’abandon.

Le buggy et le Nordeste, faits l’un pour l’autre

Mais indiscutablement, ce qui a fait la renommée de Natal, c’est son superbe littoral fait de dunes de sable immenses, immaculées, sans cesse modelées par le vent de l’océan.
Ce n’est pas par hasard que le buggy, véhicule le mieux adapté à ce type de milieu, serait né ici même !
Si l’on dispose seulement d’une journée, il n’y a pas à aller très loin pour s’offrir une dose d’adrénaline : les 30 km de dunes sauvages de Genipabu se trouvent à la sortie de la ville.
Si l’on a plus de temps, le must est inconstestablement le circuit en buggy de Natal à Fortaleza (ou en sens inverse) : 5 jours d’évasion, le long d’une côte sublime, de plage de rêve en village pittoresque.