Trek des émotions

Il y a encore quelques années de cela, pour vous présenter ce programme, nous aurions sans doute décliné la richesse d’activités qu’il propose sur le thème passe-partout des 4 éléments. L’eau, puisque surf et kayak sont au menu. Le vent, avec du char à voile et du kite surf. La terre, la rando ayant une place centrale dans ces 13 jours bien vitaminés.

Nous aurions conclu notre présentation en égrenant les noms pleins de magie qui deviendront réalité durant notre itinérance : Jericoacoara, delta do Parnaíba, rio Preguiças, Lençóis Maranhenses, São Luís ...

Aujourd’hui, nous ajouterions désormais une nouvelle dimension, un ‘5ème élément’ que n’aurait pas renié un certain Luc B. - cinéaste : l’Homme.

Gustavo, Wellington, Georges, Diel et d’autres … De véritables figures que nous croisons ou qui nous accompagnent, et qui sont les co-protagonistes d’un voyage en commun.

Vous l’avez compris, plus qu’une collection d’activités ou de sites, nous avons souhaité que le plus substantiel fil rouge de cette aventure soit fait de chair et d’os. Que la grâce des moments de rencontre, de partage et d’échange soit centrale dans les expériences que nous vivons.

Pour découvrir tous les détails de ce circuit, contactez nous!

Contactez-nous pour en discuter !

Fortaleza - Jericoacoara

Bienvenue à Fortaleza, la capitale de l’état du Ceará. Entre surfeurs, pêcheurs et hommes d’affaires, la ville ne laisse pas indifférent. On part se balader et prendre la température. Au sens littéral, elle est constante toute l’année, entre 25 et 30 degrés, avec une brise de mer quasi permanente qui, malgré l’humidité, rend tout cela plutôt agréable.

À l’aube, nous nous rendons à la surf school de Gustavo, sur la praia do futuro (la plage du futur) à une trentaine de minutes de Meireles. Les débutants pourront s’initier (on est dans une école de surf !), tandis que les pratiquants confirmés pourront louer une planche pour rejoindre les locaux dans l’eau à 25°.

Puis nous prenons la route, direction Jericoacoara, 300 km et 4h30 de route à l’ouest de Fortaleza. Jericoacoara (on a le droit de s’y reprendre à deux fois pour bien prononcer), c’est un village de pêcheurs qui sort d’un anonymat total dans les années 90, quand le Washington Post qualifie sa plage de ‘plus belle du monde’.

Désormais, Jericoacoara (ou Jeri pour les intimes) en propose pour tous les goûts : couples en lune de miel, jeunes Brésiliens branchés, kite surfeurs acharnés, voyageurs au long cours … Tout ce petit monde se retrouve en fin de journée, c’est la tradition, sur la duna do por do sol, la dune du coucher de soleil qui domine le panorama à l’entrée du village, et d’où le spectacle est délicieux.

Jericoacoara - Parnaíba

Direction le delta de Parnaiba via Tatajuba, la première étape du jour.

Posé sur un bras de mer, entouré de dunes et de quelques magnifiques lagunes d’eau douce, le village est tout petit, mais c’est l’un des plus charmants de la région.

On fait une pause à la lagoa da Torta. Un boui boui sert jus de fruits et bières glacées, et propose des portions de lula à dorê (beignets de calamar) ou de crevettes grillées, parfait si l’on a un petit creux.

L’après-midi, nous repartons, toujours à l’ouest, plus à l’ouest …

Enfin le bord, pour être précis le bord d'un des trois bras qui structurent l’immense labyrinthe de mangrove qu’est le fameux delta do Parnaíba.

A porto dos tatus (port des tatous), nous embarquons dans un petit bateau à moteur qui nous emmène, après 1 heure de navigation, au cœur du delta, sur ilha Canárias (île Canaries).

Juste avant le coucher du soleil, Pedro, notre guide spécialisé, nous y retrouve pour une exploration du delta. Nous pénétrons dans le labyrinthe de mangrove, juste à l’heure pour assister au ballet des guarás (ibis rouges) qui reviennent vers le lieu où ils passeront ensemble la nuit. Les caïmans eux se font discrets, mais le reflet de nos lampes frontales dans leurs yeux trahit les sauriens, pas farouches en général.

Soudain un petit village apparaît, c’est ici que nous faisons halte ce soir, dans une simple mais accueillante pousada.

Parnaíba - Barreirinhas

Au petit matin, nous repartons pour traverser tout le delta, véritable dédale avec ses 80 îles, sa multitude de plages de sable fin, de lagunes, et la mangrove, partout.

Après 3h de navigation, nous retrouvons la terre ferme à Tutóia où nous faisons halte pour déjeuner.

L’après-midi, nous reprenons la route vers le village de Paulino Neves, à l’entrée des pequenos Lençóis (les petits Lençóis), réplique en taille réduite des autres Lençóis, qui nous attendent dans quelques jours.

En quelques dizaines de minutes de marche nous nous retrouvons au coeur du désert, la crête des dunes pour seul horizon.

En moins de 24 heures, nous sommes passés, drôle de contraste, de la luxuriance du delta au dépouillement du désert, du vert sombre au blanc éblouissant, du murmure de la faune au silence total.

Peu avant le coucher du soleil nous parvenons à l’extrémité du désert et rencontrons le rio Preguiças, qui serpente en larges méandres vers l’océan.

Nous retrouvons nos bagages et embarquons sur un hors bord qui nous conduit en quelques minutes en amont à Barreirinhas, tranquille petite ville où nous goûtons un repos bien mérité.

Barreirinhas - Atins

Après un bon petit déjeuner, nous partons en kayak vers Atins, au bord de l’océan!

Nos embarcations s’engagent dans le fil de l’eau, le courant est avec nous.

Si le vent est favorable lui aussi, nous n’avons presque pas besoin de forcer pour descendre tranquillement le fleuve.

Mais s’il vient de face, alors il faudra s'efforcer un peu …

Après 4h nous faisons halte sur une charmante plage déserte pas très loin de Vassouras.

Des tentes nous attendent sur place, et nous montons le bivouac pour la nuit, avant de dîner autour du feu de camp, sur la plage.

Le lendemain matin, nous reprenons notre navigation, avant d’atteindre le village d’Atins en milieu d’après-midi.

Atins - Baixa Grande

4h du matin, le réveil a sonné il y a 10 minutes, nous partons tôt pour marcher le plus au frais possible avant le lever du soleil. Peu à peu, le jour se lève et nous nous rendons progressivement compte du paysage merveilleux dans lequel nous évoluons.

C’est à peine le milieu de matinée, mais nous sommes heureux d’arriver déjà à l’étape du jour, la petite oasis de Baixa Grande.

Moacir et Dete nous accueillent chez eux.

Baixa Grande - Queimada dos Britos

Ce matin, pas besoin de se lever aux aurores, l’étape est courte vers Queimada dos Britos, à une demi douzaine de kilomètres seulement.

Nous posons nos sacs chez Maçu (elle) et Bilu (lui).

Leur petit logement ressemble à celui que nous avons quitté ce matin, simple et charmant, un jardin tout mignon jouxte le auvent sous lequel sont pendus les hamacs.

Après le déjeuner, grosse séance de farniente.

En fin d’après-midi, la température a chuté, il fait doux, nous sortons explorer l’oasis.

Comme hier, Diel choisit la meilleure dune pour assister au coucher du soleil.

Et puis la soirée se passe, très tranquille, au village.

Queimada dos Britos - São Luis

Dernière journée de trek dans les Lençóis, la plus longue.

Nous partons encore très tôt pour éviter les grosses chaleurs, direction Santa Amaro, à l’ouest du désert. En fin de matinée les dunes s’espacent et s’applanissent, bientôt le village est en vue.

C’est très accueillant, et on resterait bien un peu pour se détendre, mais une chambre confortable nous attend pour cela à São Luís, et il faudra bien 4 heures (d’abord de piste, puis d’asphalte) pour rallier la ville.

Contactez-nous pour en discuter !

À découvrir également

Le magot du pirate Jeck le Borgne
Le magot du pirate Jeck le Borgne
Beleza Pura
Beleza Pura
La route des émotionsen famille
La route des émotions
en famille
Vis ma vie de Caïçaras
Vis ma vie de Caïçaras
El Dorando
El Dorando