LE BRÉSIL
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN ES
Accueil

Accueil > Infos-bresil > Jeux Olympiques Rio 2016 > JO Rio de Janeiro 2016

Retour

Olympisme & Brésil : une histoire passionnée et accidentée
Par Mélodie Vanesse

Pour la toute première fois, les Jeux Olympiques d’été se dérouleront, en 2016 (du 5 au 21 août), en Amérique du Sud. C’est la ville brésilienne de Rio qui a été choisie en 2009 pour accueillir le plus grand événement sportif au monde. Au-delà de l’occasion de se faire remarquer, le pays en profitera pour briller à travers ses athlètes emblématiques et les disciplines qui lui sont chères.

Une première en Amérique du Sud, et pourtant ...

Comme l’a fait remarquer le président brésilien Luiz Inacio "Lula" da Silva lors du second sommet ASA (Afrique-Amérique du Sud), il est impensable que seuls les pays riches soient en droit d’organiser les Jeux Olympiques. Le Brésil prend ainsi exemple sur sa politique internationale en soutenant les pays pauvres et émergents. Le président rappelle d’ailleurs que son pays a entrepris des actions afin d’améliorer l’intégration de l’Amérique latine et a soutenu la médiation lors des conflits d’Afrique en finançant des programmes sociaux.

Jusque-là, le Brésil était l’unique oublié des Jeux Olympiques parmi les dix puissances économiques mondiales. Après avoir accueilli la Coupe du Monde de football en 2014, il s’apprête désormais à organiser le plus grand événement sportif de son existence : les Jeux Olympiques de 2016. Cette grande manifestation permettra au Brésil de mettre en avant son savoir-faire organisationnel et architectural tout en faisant briller ses athlètes, mais aussi de transformer radicalement le mode de fonctionnement de sa société. Les enjeux politiques sont bien plus importants que les enjeux économiques puisque les Jeux Olympiques sont l’événement le plus médiatisé au monde.
Voilà une belle occasion de briller devant les médias des quatre coins de la planète et de faire découvrir le pays au monde entier.
En tant que tout premier hôte des JO en Amérique du Sud, Rio de Janeiro profitera d’une nouvelle ouverture sur le monde pour relancer son économie et redorer son blason à l’échelle mondiale. Au total, il est estimé que l’événement devrait créer 48 000 nouveaux emplois et 50 000 postes supplémentaires pour la construction des infrastructures.

Ces athlètes qui ont marqué l’histoire

Mais plus que la politique et l’économie, les Jeux Olympiques de 2016 seront également l’occasion pour le Brésil de mettre en avant ses athlètes.
Il faut dire que le pays a toujours été largement représenté par des sportifs talentueux et reconnus à l’international. C’est notamment le cas des footballeurs Pelé, Ronaldo ou Neymar actuellement, pour ne citer qu’eux au sein d’une pléiade d’artistes du ballon rond, qui ont porté et portent encore tout le prestige du football brésilien.
Dans le domaine du tennis, c’est Gustavo Kuerten qui a porté haut les couleurs de son pays. Il est le seul joueur n’ayant jamais perdu de finale de Grand Chelem : trois finales jouées, trois victoires.
La natation, autre discipline favorite du Brésil, est quant à elle représentée par Cesar Cielo qui, du haut de ses 28 ans, a déjà remporté trois médailles, dont une d’or, lors des Jeux Olympiques de Pékin et de Londres.
Les femmes représentent tout aussi bien les disciplines fortes du Brésil puisque Maurren Maggi, grande athlète brésilienne, remporta la première place du concours de saut en longueur lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.
Enfin, si le Brésil se distingue dans une discipline, c’est bien le volley-ball grâce à des sportifs comme Ricardo Garcia, multiple champion du monde et médaille d’or aux JO d’été de 2004 d’Athènes.
Jusqu’ici, les athlètes brésiliens se distinguaient aux quatre coins de la planète. Mais en 2016, ce sera à domicile que ces sportifs seront supportés et qu’ils représenteront fièrement les valeurs et le savoir-faire de leur pays.

Rétrospective sur les Jeux-Olympiques pour le Brésil depuis 1920
Depuis 1920, en mettant à part l’année 1928, le Brésil a participé à chaque olympiade d’été en se distinguant par de nombreuses victoires dans ses domaines de prédilection. En accueillant les Jeux Olympiques d’été en 2016, il s’attend d’autant plus à briller non seulement dans ses disciplines fortes, mais également dans des domaines émergents comme le tir, la gymnastique et le taekwondo.
Voici un résumé des médailles olympiques remportées par le Brésil qui nous permet d’établir un classement des disciplines fortes du pays :

  • Judo : 19 médailles dont 3 médailles d’or
  • Voile : 15 médailles dont 4 médailles d’or
  • Athlétisme : 14 médailles dont 4 médailles d’or
  • Natation : 13 médailles dont 1 médaille d’or
  • Beach-volley : 11 médailles dont 2 médailles d’or
  • Volley-ball : 9 médailles dont 4 médailles d’or

En 2016, le Brésil a donc pour objectif de renforcer ses points forts tout en travaillant ses points faibles que sont le handball, le plongeon, l’escrime, le cyclisme ou encore l’aviron.
Les Jeux Olympiques de Rio auront également pour but de faire valoir l’expérience que la ville a acquise lors des Jeux Panaméricains en 2007, considérés comme les meilleurs du genre.
Le pays avait alors reçu les plus grands athlètes du continent sous le feu des médias internationaux.
Comme pour montrer que le Brésil est fin prêt à enfin accueillir les Jeux Olympiques, ses performances aux Jeux paralympiques n’ont cessé de s’améliorer au fil des jeux, passant d’une 24e place à Sydney en 2000 à une 9e place à Pékin en 2008.

Véritable boom pour Rio et le Brésil en général, les Jeux Olympiques d’été s’inscrivent dans la continuité de la politique locale qui vise à ouvrir le pays au reste du monde. Rio a d’ailleurs accueilli la Coupe du Monde en 2014 de sorte que le coût de l’organisation des JO sera largement réduit en raison des infrastructures déjà mises en place à ce moment-là : stades, moyens de transport, équipements de télécommunications…
Au-delà des prouesses sportives attendues, le Brésil souhaite avant tout mettre en avant sa prospérité et asseoir définitivement sa prééminence sur le continent.