Nos regions et circuits
Chapada Diamantina

La Chapada Diamantina, nouvel Eldorado de la randonnée ?

A 500 kilomètres à l’ouest de Salvador, la Chapada Diamantina est l’un des sites géologiques les plus anciens du continent.
Dans ce bassin sédimentaire, la lente et patiente érosion du temps et des éléments a eu deux effets notables.
Elle a d’une part mis à jour les diamants qui s’étaient formés dans les profondeurs de la terre, déchaînant une véritable ruée aux 19e et 20e siècles, et donnant au massif l’adjectif de diamantina.
Elle a par ailleurs façonné un paysage grandiose et sauvage, berceau d’une flore débordante de vitalité et protégée par un parc national de 84 000 kilomètres carrés.
Le mot chapada vient de « chapa » (plaque), qui fait écho à la forme des « morros », ces montagnes aux contours presque circulaires et au sommet plat.
Entre et autour de ces monticules colossaux aux airs de Monument Valley, des plateaux recouverts d’une végétation rase qui font penser à la Corse, et des vallées luxuriantes typiquement tropicales où la plupart des grands fleuves de l’Etat de Bahia dessinent, de cascade en cascade, leurs premiers méandres.

Visiter la Chapada Diamantina

Randonnées à la journée ou trek de plusieurs jours, La Chapada Diamantina est un territoire qui se visite en marchant. L’accompagnement par un guide est obligatoire dans ce parc national à la beauté saisissante.

A 500 kilomètres à l’ouest de Salvador, la Chapada Diamantina est l’un des sites géologiques les plus anciens du continent.
Dans ce bassin sédimentaire, la lente et patiente érosion du temps et des éléments a eu deux effets notables.
Elle a d’une part mis à jour les diamants qui s’étaient formés dans les profondeurs de la terre, déchaînant une véritable ruée aux 19e et 20e siècles, et donnant au massif l’adjectif de diamantina.
Elle a par ailleurs façonné un paysage grandiose et sauvage, berceau d’une flore débordante de vitalité et protégée par un parc national de 84 000 kilomètres carrés.
Le mot chapada vient de « chapa » (plaque), qui fait écho à la forme des « morros », ces montagnes aux contours presque circulaires et au sommet plat.
Entre et autour de ces monticules colossaux aux airs de Monument Valley, des plateaux recouverts d’une végétation rase qui font penser à la Corse, et des vallées luxuriantes typiquement tropicales où la plupart des grands fleuves de l’Etat de Bahia dessinent, de cascade en cascade, leurs premiers méandres.

Grandiose et sauvage Chapada Diamantina

Ce terrain de jeux d’une extrême variété se prête aussi bien à une visite organisée en mini bus autour des sites les plus réputés (le morro do Pai Inacio, la grotte de Lapa Doce, le Poço Azul et le Poço Encantado …) qu’à une découverte par la marche à pied.
C’est de cette façon que la Chapada dévoile le mieux ses atours.
En six, sept ou huit jours, le randonneur se délectera de passer tour à tour d’un sol sablonneux à un sentier de terre, avant de gravir une colline de granit pour jouir d’une vue à couper le souffle.
Le bivouac s’organise chez l’habitant, dans les vallées où seuls mènent des chemins assez large pour une mule, et où le mode de vie change presque au rythme géologique.
D’où peut être cette forme rare d’hospitalité sincère et spontanée, faite de gentillesse et de respect.
On l’aura compris, les véritables diamants de la Chapada Diamantina ne se cachent pas sous terre ou au fond des rivières, ils sont accessibles à qui veut bien ouvrir les yeux, simplement.


Terra Brazil © 2019
WidgetAvisVerifies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici