Les chutes d´Iguaçu

Par Adèle, le 27/05/2019

Iguaçu signifie « grande eau » en tupi-guarani, et l’on assiste en effet au spectacle grandiose de véritables montagnes d’eau surgissant de la jungle pour se jeter furieusement dans un gouffre de 80 mètres de profondeur (contre 56 pour les chutes du Niagara). Véritable merveille de la nature, les superlatifs ne manquent pas lorsque que l´on évoque ce site mythique…

Pour comprendre la formation des chutes il faut faire un voyage à travers le temps et revenir il y a environ 200.000 ans lors de la formation d’une faille géologique créant une falaise abrupte. C’est en revenant sur ces lieux que les visiteurs du monde entier viennent admirer le Rio Iguaçu se jeter sur environ 3 kilomètres de large et 80 mètres de haut entre l’Argentine et le Brésil. Ce spectacle puissant et impressionnant se découpe dans un paysage comprenant 275 chutes et déversant 1800 mètres cubes d’eau par seconde dans un grondement incroyable.
Ce décor unique fut inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1986 avant d´être classé parmi l´une des 7 nouvelles merveilles naturelles du monde en 2011.

Le Parc National

Le parc où se trouvent les chutes représente un des plus grands atouts touristiques et économiques d’Amérique du Sud.  Pour comprendre la géographie de ce lieu unique, il faut imaginer que les chutes d’Iguaçu (Cataratas do Iguaçu en portugais) se situent en amont de la rencontre du rio Iguaçu et le rio Paraná, lieu exact de la trifrontière entre Le Brésil, l’Argentine et le Paraguay.

plan-iguacu
Plan du parc national

Les chutes se situent au milieu d’une forêt tropicale humide et dense, vestige de la forêt primitive atlantique intérieure où la biodiversité y est très riche: 2000 espèces de plantes dont environ 90 espèces d’arbres (pouvant atteindre 40 mètres de haut) sont représentés. Tout le long des sentiers aménagés pour recevoir les très nombreux visiteurs, des panneaux d’informations fournissent des explications tant sur la faune que sur la flore.

iguazu-coati
Le coati est un mammifère venant de la famille des ratons laveurs.

Les plus chanceux pourront apercevoir durant leur visite certaines des 400 espèces d’oiseaux ou quelques-unes des 80 espèces de mammifères qui peuplent la région des chutes. Parmi eux se trouve le toucan géant, l’aras, les singes capucins, le fourmilier, le tapir et le fameux jaguar.

Vous aurez surement l’occasion de croiser, les coatis, qui peu sauvages se laissent facilement approcher. Attention cependant aux morsures de ces petits chapardeurs.

iguazu-cote-bresilien

Côté brésilien

Après être passé devant les façades du Palace de légende, Das Cataratas, on accède à un sentier, « la trilha das cataratas” (sentier des chutes) qui longe les berges de la rivière Iguaçu qu’il surplombe, offrant de magnifiques perspectives tout au long de son 1,2 kilomètre. La promenade débouche sur « la garganta do Diabolo » (la gorge du Diable), la partie la plus impressionnante des chutes. Les passerelles et plateformes s’avançant au-dessus de l’eau, elles permettent de ressentir la puissance et admirer au mieux ce spectacle magique.


Pour en savoir plus : https://cataratasdoiguacu.com.br/


iguazu-cote-argentin

Côté argentin

Au milieu de la forêt, 3 circuits pédestres bien balisés permettent aux visiteurs de découvrir au plus près et sous différents angles de nombreuses cascades. Un petit train permet d´accéder au sentier supérieur. Au bout de celui-ci, grâce à une passerelle surélevée longue de 2 kilomètres, vous pourrez atteindre au-dessus de la fameuse gorge du Diable. Les jours ensoleillés ce décor se transforme en un terrain de jeu idéal pour les amateurs de photographie avec de nombreux arcs-en-ciel se formant grâce aux rayons du soleil se reflétant sur les embruns des chutes.


Pour en savoir plus : https://iguazuargentina.com/po/index


Aux alentours du parc …

Le Barrage d’Itaipu (« Pierre qui chante » en Guarani)

Situé sur le fleuve Paraná à 14 kilomètres de Foz, il est, avec le barrage des trois-gorges en Chine, la plus grande centrale hydroélectrique de la planète. Géré à parts égales par le Paraguay et le Brésil, il s’étire sur plus de 8km de long et peut atteindre 225 m de haut. Construit entre 1975 et 1982, il assure une production d’énergie propre représentant 91 % des besoins énergétiques du Paraguay et 25 % du Brésil. Le génie architecturale et technique lui à valu sa place parmi les 7 merveilles du monde moderne. Des visites de la centrale sont possibles (tour standard de 45minutes, avec un spectacle de son et lumière les vendredis et samedis).
Également situé dans le complexe touristique d’Itaipu, à proximité du barrage, le musée d’Itaipu permet de découvrir les différents écosystèmes locaux. On peut y découvrir une riche collection héritée du passé historique, culturel et naturel de la population Guarani.


Pour en savoir plus : https://www.itaipu.gov.br/turismo-itaipu


Le parc des oiseaux (Parque das aves)

iguazu-toucan

Accessible côté brésilien, ce parc recouvre une superficie de 16 hectares et accueille plus de 1400 oiseaux issus de plus de 150 espèces différentes, principalement locales. Ce parc ornithologique aménagé en forêt tropicale atlantique permet d’observer un grand nombre d´espèces parfois difficile à observer en pleine nature. Vous aurez l’occasion d´approcher au plus près d´espèces telles que le toucan, l’aras, l’ibis écarlate, le flamant rose, le colibri et le vautour mais également de nombreux papillons.


Pour en savoir plus : https://www.parquedasaves.com.br/


N’hésitez pas à nous contacter directement
pour l’élaboration d’un voyage sur-mesure par l’un de nos spécialistes