Le Trek du Pati, Chapada Diamantina

Aujourd´hui, je vous emmène sur les sentiers de randonnée de la mythique Chapada Diamantina, le « Monument Valley » brésilien, situé à 500 km de Salvador à l´intérieur du continent. 4 jours en immersion dans ce parc national de 84 000 kilomètres carrés, Eldorado des randonneurs du monde entier…

Après un vol Rio de Janeiro > Salvador, une nuit d´étape dans la capitale bahianaise suivie de 7 heures de bus, j’arrive dans la petite ville de Lençóis, la porte d’entrée du parc national de la Chapada Diamantina. Première agréable surprise ! Cette petite ville, qui a connu son essor au XIXe siècle à l´époque de la ruée vers l´or et du diamant. Les rues pavées et Les maisons aux façades colorées entourées par des collines couvertes de forêts forment un ensemble plein de charme. Les terrasses extérieures des Cafés et des restaurants qui animent un ensemble petites rues piétonnes contribuent aussi à une ambiance tranquille, accueillante et chaleureuse.

Lençóis - Centre ville
Lençóis - Centre ville

JOUR 1 : Lençóis > Vallée du Capão

Vallée du Capão - Morro Morrão

Randonnée 18 km – 6 à 8h de marche effective – dénivelé 600 m – intensité moyenne

Rencontre avec mon guide Thay, pour ce premier jour de marche notre objectif et de rejoindre depuis la ville de Lençois, la vallée du Capão. Nous commençons la journée par une ascension à flanc de colline dans la forêt surplombant Lençóis. Nous suivons le lit de la rivière et je découvre les fameuses « marmites », très célèbre dans la région. Il s´agit de puits circulaires creusés dans la roche par l´érosion, faisant le bonheur des familles en villégiature. Nous poursuivons sur les chemins empruntés au 19e par les caravanes de tropeiros. (Caravanes formées par des dizaines de mules qui ravitaillaient à travers les montagnes la ville de Lençois alors en pleine expansion). Après une première crête, nous rentrons dans un corridor cerné de hautes falaises, le sentier longe le rio Ribeirão. Après ce long défilé naturel, le paysage s’ouvre enfin au pied du gigantesque Morrão, le gardien de la région… En fin d´après-midi, objectif atteint ! Nous sommes au village de Caeté Açú, situé dans la vallée du Capão, à 1 000 mètres d’altitude. Ce grand hameau qui s´étire sur plusieurs kilomètres a connu son essor à partir des années 70 avec l´installation de plusieurs communautés hippies venues chercher ici un mode de vie plus proche de la nature.

JOUR 2 : Vallée du Capão > Vallée du Pati

La vallée du Pati - Le Morro Branco
La vallée du Pati - Le Morro Branco

Randonnée 18 km – 6 à 7h de marche effective – dénivelé 600 m – intensité forte

Deuxième jour et nous partons cette fois-ci en direction du Pati, je rejoins mes co-randonneurs à l´extrémité Sud de la vallée du Capão située à une dizaine de kilomètres. Le ciel est nuageux, idéal pour attaquer une première ascension qui nous conduit sur le Gerais do Vieira, long plateau vallonné couvert tantôt d’herbes hautes, tantôt de bosquets. Nous obliquons progressivement sur notre droite et le sentier part à l’assaut de la paroi par le passage de Quebra bunda (littéralement le « brise fesses »), une montée abrupte de 150 mètres, qui nous permet d´accéder en haut du plateau du Rio Preto. Nous progressons en lisière de la déclinaison, la marche est facile et l´on jouit d´un point de vue panoramique exceptionnel sur la vallée et les hiératiques Morros qui ponctuent l´horizon. En fin d’après-midi, nous arrivons sur un promontoire d´où nous devinons, dans la vallée, les toits de quelques habitations. Le temps de prendre une grande respiration et déjà nous amorçons la descente par un spectaculaire goulet à flanc de colline. Encore quelques efforts et nous voilà arrivés à l´étape du jour, une petite maison perdue au sein de la vallée. L´auberge de Senior Wilson, tenue par senior Wilson, son épouse et sa fille Nara. Le logement est rustique et simple mais les sourires sont sincères et la cuisine maison.

JOUR 3 : Vallée du Pati

Rivière de la vallée du Pati
Rivière de la vallée du Pati

Randonnée 13 km – 5 à 6h de marche effective – dénivelé 400 m – intensité moyenne

Aujourd’hui, nous partons explorer la vallée du Pati. Cap plus au Sud ! À l’ombre du Morro du Branco et du Morro Castelo qui dominent le paysage de leurs imposantes statures. Nous pénétrons dans un environnement très différent de la veille. Les hautes herbes sèches des plateaux se sont changées en une forêt tropicale. La végétation est luxuriante et nous sommes entourés de Bromélias géantes et d´orchidées sauvages. Nous progressons le long de la rivière qui court en contrebas, sur un sentier alternant courtes montées et descentes. Au cours de la journée, nous sortons plusieurs fois du chemin pour rejoindre le lit de la rivière, profiter des piscines naturelles et des somptueuses cascades. L´occasion de baignades, de bain de soleil sur les rochers et d´un piquenique à l´ombre des hautes branches. Le soleil déclinant nous reprenons le chemin de l´auberge du Senior Wilson. Après une douche, nous profitons d´un diner bien mérité, ce soir-là un peu plus animé au milieu des différentes nationalités qui ont rejoint le refuge dans la journée.

JOUR 4 : Vallée du Pati > Palmeiras

La cordillère du Barbaro
La cordillère du Barbaro

Randonnée 14 km – 5/6 h de marche effective – dénivelé 450 m – intensité moyenne

Dernier jour, il est temps de refermer nos sacs à dos. Nous redescendons vers la rivière que nous remontons cette fois-ci à contre-courant passant de rocher en rocher jusqu´à la cachoeira do Furnil (la cascade de l´entonnoir). Une petite escalade entre les rochers et nous rattrapons le sentier. Plus haut, nous passons devant les croix en bois de l´ancien cimetière puis nous arrivons devant une petite église. Vestiges d´une communauté autrefois prospère qui compta jusqu´à 2 000 habitants à l’apogée de la culture du café. Des années de successives de sècheresses pousseront la très grande majorité des familles à l´exode.  Aujourd’hui, celles qui sont restées ce sont tournées vers l´accueil des randonneurs. Bientôt nous atteignons le goulet que cette fois nous allons devoir monter. Nouvelle ascension qui nous ramène sur le sommet du plateau. Le soleil est ardent et nous marquons un arrêt dans le Rio Preto (la rivière noire). Dernière étape de ce trek, le passage du col du Béco, après une montée en pente douce, nous passons sur le versant extérieur du parc offrant une vue impressionnante sur la cordillère du Barbaro. Après la descente, nous retrouvons notre chauffeur qui nous attend avec la voiture. Direction le petit village du Guiné, puis par les routes de terres rouges nous arrivons à la gare routière de Palmeiras pour prendre le bus qui nous reconduira jusqu´à Salvador

 

- Fin de l´aventure ! -

Quelques conseils

Ce trek d´intensité moyenne à forte ne nécessite pas d´être un randonneur chevronné mais néanmoins d´avoir une bonne condition physique et de ne pas être sujet au vertige pour emprunter les chemins de muletiers.

  • Attention au poids de votre sac à dos (il ne devrait pas excéder 6 à 7 kg, eau comprise).
  • Chaussures de marches confortables
  • Pansements anti-ampoules
  • Cape de pluie
  • Chapeau ou casquette, couvré votre nuque
  • Crème solaire
  • Anti-moustique
  • Gourde pour transporter l´eau entre deux ruisseaux
  • Lampe torche
  • Piles de rechange

N’hésitez pas à nous contacter directement
pour l’élaboration d’un voyage sur-mesure par l’un de nos spécialistes