Les défilés du Sambodrome du Carnaval de Rio de Janeiro, Mode d´emploi !

Par Sébastien, le 24/07/2019

 

Pour les novices, il est peut-être un peu compliqué de déchiffrer les règles qui régissent les défilés du Sambodrome pendant le Carnaval de Rio de Janeiro. Cet évènement mondialement connu, lié à l´image même de la ville, n´est pas seulement une fête, c’est avant tout une compétition ! Et c´est un sujet pris très au sérieux au Brésil. On vous explique tout !

 

Pendant 4 jours en direct des télévisions du monde entier ce sont 14 écoles de Samba qui défilent et s´affrontent dans le Sambodrome pour décrocher le titre de champion du Carnaval. Ce sont entre 3 000 à 4 500 personnes par école qui défilent dans cette avenue longue de plus d´un kilomètre.

 

Bien que les défilés ne durent que quelques jours, les préparatifs du carnaval commencent dans les écoles de samba presque une année avant les festivités.  Ce sont des communautés entières qui travaillent pendant des mois dans les coulisses à l´élaboration des magnifiques costumes, la construction des chars allégoriques mais aussi à la création des chorégraphies et de la musique. Les préparatifs ont lieux principalement dans deux endroits, les Quadras das escolas où les percussions répètent le Samba-enredo et dans les Barracões de la Cidade do Samba, où sont construit les chars allégoriques et où sont confectionné une partie des costumes.

 

Le privilège d´entrer dans le Sambodrome est réservé aux écoles des 3 meilleurs groupes (le groupe spécial, le groupe A et le groupe B), les autres (groupes C à E) défilent dans les rues de la ville. Aujourd´hui, Rio de Janeiro compte plus de 70 écoles de samba ayant toutes une identité propre, une histoire et un style. À l’issue des défilés, les deux meilleures écoles de chaque groupe montent dans le groupe supérieur, tandis que les deux dernières descendent (un peu comme au football). La première école du groupe spécial est déclarée championne du Carnaval !

Le calendrier

Pour rappel, la date du Carnaval, mardi gras, est définie par rapport au jour de Pâques, précisément 47 jours avant. La date varie donc chaque année. Les défilés ont lieu de nuit entre 21 heures et 6 heures du matin. Cependant, du fait du retard qui s’accumule d’école en école, la dernière école défile généralement au lever du jour.

 

  • Vendredi, Défilé du groupe Access – Jour 1
  • Samedi, Défilé du groupe Access – Jour 2
  • Dimanche, Défilé du groupe Spécial – Jour 1
  • Lundi, Défilé du groupe Spécial – Jour 2

 

Le samedi suivant le carnaval, les 6 écoles en tête du groupe spécial défilent à nouveau dans le sambodrome, pour le Défilé des Champions.

 

– CARNAVAL 2021 –

Vendredi 12 février 2021
Samedi 13 février 2021
Dimanche 14 février 2021
Lundi 15 février 2021
Mardi 16 février 2021

 

Les critères de notation

  • L´adéquation du défilé avec l´Enredo (le thème choisi)
  • L´harmonie, tous les participants doivent chanter le Samba-enredo en rythme avec le Puxador (le chanteur de l’école)
  • L´évolution en cadence du défilé (les différentes composantes du défilé doivent en permanence occuper toute la largeur de la piste du sambodrome)
  • Le groupe qui réalise la chorégraphie d´ouverture – Comissão de frente
  • Le couple représentant l´école – le Mestre-sala et la Porta-Bandeira
  • La musique – Samba-enredo
  • Les percussions – Bateria de samba
  • Les Costumes – Fantasias
  • Les Chars allégoriques
  • L´impression d’ensemble

La comissão de Frente

Chaque défilé commence par la performance de la Comissão de Frente. Généralement il s´agit d´un groupe composé de 10 à 15 danseurs chargés d´ouvrir et de présenter le défilé aux spectateurs et aux jurés. Ce show d´introduction est jalousement gardé secret jusqu´au jour J, c´est l´impulsion qui ouvre la fête. Le but, susciter la surprise, éblouir et déclencher l’enthousiasme du public dans les gradins. À leur suite ce sont jusqu´à 4 500 personnes qui vont parader pendant plus d´une heure.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GRES Paraíso do Tuiuti (@paraisodotuiutioficial) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

La bateria

Au milieu de l’école se trouve la Bateria, un groupe de 250 à 300 percussionnistes. Sans la bateria, pas de samba et pas de Carnaval, c´est le cœur battant du défilé. Les musiciens défilent à côté de la voiture de son, au rythme du Samba-enredo. Un des facteurs cruciaux lors du passage est la coordination du groupe. Un chef de batterie contrôle la cadence afin que les musiciens avancent sans laisser de « trous » dans le cortège. Ils seront jugés autant pour leurs performances artistiques et rythmiques que pour leurs capacités à garder les rangs.

Les Baianas

C´est l’un des moments les plus attendus et les plus aimé des brésiliens, la section des Baianas. Elle est exclusivement réservée aux femmes, considérées comme « mères de la samba » représentant l´âme de l’école. Référence aux « mères des saints » des religions Candomblé et Umbanda. Les Baianas, comme les prêtresses de ces religions afro-brésiliennes sont traditionnellement vêtues de blanc. Elles doivent être 70 au minimum, facilement reconnaissable à leurs grandes robes à panier qu’elles font tourner durant toute la procession, hommage au costume traditionnel de l´état de Bahia.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estação Primeira de Mangueira (@mangueira_oficial) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estação Primeira de Mangueira (@mangueira_oficial) le

Le mestre-sala et la porta-bandeira

Le couple star d´un défilé ! Le Mestre-sala et la porta-bandeira ont l´honneur et l´immense responsabilité de porter l´étendard de l’école tout au long du défilé. C´est le symbole le plus emblématique, chaque école étant reconnaissable à ses couleurs et à son drapeau (bleu et blanc pour la Portela ou rose et vert pour la Mangueira, champion 2019). Les enchaînements de passes chorégraphiques ont pour seul but la mise en avant et la présentation du fameux blason au public et aux juges. À l’origine, le Mestre-Sala avait pour fonction de protéger la Porta-Bandeira, car au 19e siècles la coutume voulait que les Blocos rivaux se dérobent les drapeaux les uns les autres.

L´enredo

C´est le thème du défilé. Il sera le fil rouge du défilé. L´histoire que l´école conte aux spectateurs et tout comme dans les fables, il y a un début, un milieu et une fin. Les thèmes choisit sont libres et peuvent être très variés,  exaltants des personnages historiques, des lieux, le cinéma, la littérature etc. Il n´est pas rare de voir ici et lá un message social ou une critique politique. La créativité est bien évidement l’un des critères retenus par les juges dans le barème de notation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par G.R.E.S. Unidos do Viradouro (@unidosdoviradouro) le

Les passistas

Ce sont elles les vraies danseuses de samba ! Les Passistas sont choisies dans les communautés, et adulées comme des stars au sein de leurs écoles. Elles se doivent d’être sexy et très, très à l’aise pour « samber » sur des talons de 12 cm en moyenne. Parées de plumes et de strass aux couleurs chatoyantes, elles sont les joyaux des défilés et le point de mire de tous les regards.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

La velha Guarda

Il s’agit des seniors de la communauté, et bien souvent des fondateurs des écoles. La Velha guarda revêt une importance fondamentale pour les écoles et pour la préservation de la culture de la samba. Ses membres ont pour mission de transmettre l’histoire et les traditions à la nouvelle génération. Comme son nom l’indique, littéralement « la vieille garde », ils sont considérés comme les « gardiens » de l’identité de chaque école de samba. Ils entrent presque toujours en dernier dans l´avenue comme pour fermer la procession avec panache et fierté, vêtus de leurs plus beaux costumes de gala.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

Les alas

Ce sont les sections du défilé, les participants à la parade (environ 3 500 personnes pour chaque école) sont divisés en plusieurs parties, appelées alas, chacune d’entre elles ayant un rôle bien défini. Chaque tronçon exécutant la même chorégraphie, en plus de porter le même type de costume, venant illustrer un aspect spécifique de l´histoire.