cover-bohemia

L’équipe de Terra Brazil visite la Cervejaria Bohemia

L’équipe de Terra Brazil visite la Cervejaria Bohemia

Par Sébastien, le 07/02/2019

La bière et les brésiliens, une véritable histoire d’amour ! À la plage, dans la rue, la bière est la boisson nationale au Brésil. Troisième producteur mondial avec 14 milliards de litres produit par an et le quatrième pays consommateur avec une moyenne de 68 litres consommés par personne et par an (pour 120 millions de consommateurs). Vous l’aurez compris, la bière est un sujet sérieux qui occupe une place importante dans l’économie du pays. Au quotidien, ne vous avisez jamais de servir une mousse tiède à un brésilien sous peine de crime de lèse-majesté. Ici, on sert la bière geladissima ! Un défi dans un pays tropical…

Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©
Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©

Aujourd’hui et pour le plus grand plaisir de l’équipe de Terra Brazil, nous vous emmenons découvrir le berceau de cette histoire d’amour, le siège historique de la marque Bohemia dans la ville de Petrópolis. Véritable monument du patrimoine national, la Bohemia fut la première bière brassée dans le pays en 1853 sous l’impulsion de l’empereur Don Pedro ll et de l’entrepreneur Henrique Leiden.

Ouvert au public après rénovation en 2012, la brasserie originale de la marque offre au visiteur un musée, un bar restaurant et une boutique.

Visite guidée…

Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©
Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©

Le musée propose à travers une vingtaine de salles un voyage intéractif à travers l’histoire, la composition et les étapes de production du précieux breuvage. De l’antiquité, jusqu’aux salles de fermentation et décantation, la bière n’aura plus de secret pour vous.

Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©
Musée de la bière - Cervejaria Bohemia ©

Le petit plus, la visite est entrecoupée de 3 dégustations. L’occasion de découvrir la large gamme de saveurs répondant à l’engouement actuel pour les bières artisanales.

L´equipe de Terra Brazil à la Cervejaria Bohemia

Le restaurant du dernier étage propose une carte variée où chaque plat est accompagné d’une suggestion de bière.
Pour finir cette visite passage obligé par la boutique, impossible de rentrer à Rio les mains vides…

 

Une idée de visite à ne pas manquer lors de votre passage dans la ville impériale de Petrópolis !

L´equipe de Terra Brazil à la Cervejaria Bohemia
L´equipe de Terra Brazil à la Cervejaria Bohemia
L´equipe de Terra Brazil à la Cervejaria Bohemia
L´equipe de Terra Brazil à la Cervejaria Bohemia
terra-brazil-bohemia (9)
terra-brazil-bohemia (4)

Notre préférée : La 838 PALE ALE

Une bière à l’amertume prononcée avec des arômes de houblon intenses, des notes d’agrumes, de fruits et de malt. Elle a été élue meilleure bière de sa catégorie au Festival de la bière brésilienne de 2016. Nous on adore !

- Bière 838 PALE ALE - Cervejeira Bohemia © -
- Bière 838 PALE ALE - Cervejeira Bohemia © -
Jean Paul Gaultier Carnaval

Jean-Paul Gaultier au carnaval de Rio de Janeiro

Jean-Paul Gaultier au carnaval de Rio de Janeiro

Par Sébastien, le 03/02/2019

Cette année le carnaval de Rio de Janeiro aura sa french touch’. Pour la première fois dans l’histoire des défilés du carnaval de Rio de Janeiro, un styliste étranger a été convié à s’associer au processus de création des costumes… et ce n’est autre que le couturier français, Jean Paul Gaultier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Portela (@oficialportela) le

L’enfant terrible de la mode, comme on le surnomme, a été invité par l’école Grêmio Recreativo Escola de Samba Portela, ou plus simplement la Portela, a travaillé en collaboration avec l’artiste et créatrice brésilienne Rosa Magalhães (carnavalesca plusieurs fois récompensée) à l’élaboration des costumes du défilé du Carnaval 2019. L’école la plus primée du carnaval carioca a cette année choisie comme thème de rendre hommage à l’emblématique chanteuse de Samba brésilienne, Clara Nunes, disparue le 2 avril 1983.

 

Le couturier rendu célèbre pour ses créations irrévérencieuses détournant les codes de la haute couture traditionnelle va pouvoir explorer un nouvel espace de création. On ne pouvait imaginer meilleure association que celle de l’univers du styliste et l’exubérance colorée du Carnaval de Rio de Janeiro.

Non seulement le créateur réalisera les costumes d’une des « Alas » (nom donné à une section de la parade) mais sera aussi présent lors du défilé sur un des chars allégoriques de l’école de Samba.

Jean Paul Gaultier s’est déjà rendu à Rio de Janeiro en octobre dernier pour visiter le barracão (atelier de fabrication) de l’école, travailler avec Rosa Magalhães et rencontrer les équipes de la Portela.

La Portela sera la troisième école de Samba à défiler le lundi 4 mars prochain et tentera de reconquérir son titre de 2017. Rendez-vous donc dans les gradins du sambódromo pour admirer le résultat de cette collaboration inédite !
Et que le meilleur gagne !

 

 

Venez découvrir notre circuit spécial Carnaval 2019

« Les 1001 facettes du Carnaval ! »

 

cover-carnaval-2019

L’équipe Terra Brazil à l’échauffement pour le Carnaval 2019

L’équipe Terra Brazil
à l’échauffement pour le Carnaval 2019

Par Luisa Beltrame, le 14/12/2018

 

Les fortes chaleurs d’été sont arrivées, les vacances scolaires de fin d’année approchent à grands pas. Neuf mois déjà que les festivités du Carnaval 2018 sont derrière nous, la « Saudade » se fait sentir… Autant de signaux qui nous annoncent l’arrivée tant attendue du prochain Carnaval ! Un certain enthousiasme, une sorte d’impatience s’installent petit à petit au coeur des foyers brésiliens. L’équipe Terra Brazil ne tient déjà plus en place…

 

Les dates sont connues depuis longtemps : l’édition 2019 aura lieu du 1er au 6 Mars 2019. Ce sont 6 jours complets d’animation dans toutes les villes du Brésil. Les fanfares envahissent les rues, les défilés de chars attisent les foules sur les grandes avenues, la musique est partout !

char du carnaval rio
Char du carnaval au Sambodrome

C’est clairement un moment unique à vivre au moins une fois dans une vie. Et dans le but de promouvoir la meilleure expérience possible à ses voyageurs, l’équipe Terra Brazil a remis le bleu de chauffe afin de participer activement aux préparatifs de ce grand événement.

 

Le Carnaval, comme tout grand événement, exige une énorme organisation. À Rio de Janeiro, les premiers à l’oeuvre sont les Écoles de Samba. Dès la fin du précédent Carnaval, elles se sont déjà plongées dans la préparation des prochains défilés 2019. Tout doit être prêt pour le grand jour, la pression est énorme.

 

Les préparatifs au sein des Écoles se divisent généralement entre deux adresses :

  • la « quadra de samba » située dans le quartier d’origine de l’école. C’est l’endroit où se passe les répétitions de musique et de danse.
  • le « Barracão » de l’école au coeur de la « ville de la samba ». Énorme structure où se concentrent les 12 meilleures Écoles, située dans le centre de Rio. Lieu de production des imposants chars et des déguisements.

Notre mission carnaval du jour

Visite du « barracão » de l’école Grande Rio et supervision de l’avancement de la construction des chars et de la confection des déguisements.

 

Nous accèdons par une petite porte à l’intérieur de l’immense hangar. Le ton est donné : d’imposantes structures métalliques et en bois montées sur d’énormes chassis se dressent devant nous. Les soudeurs sont à l’oeuvre, les chars prennent forme petit à petit. Nous prenons de la hauteur afin de mieux apprécier les travaux en cours et sortons les appareils photos… « Não não não não ! ». Interdiction formelle de prendre des photos. La discrétion est de mise car l’esprit de compétition règne sur la « Cidade do Samba ». Chaque école se prépare secrètement pour le Jour-J, l’enjeu est de taille à seulement 3 mois du carnaval.

 

Nous sommes chaleureusement accueillis par notre guide Eneida qui nous présente toutes les étapes de construction des ces énormes structures. Aujourd’hui, ce sont environ 60 personnes fixes qui travaillent uniquement sur le montage des chars. Les équipes peuvent atteindre 300 personnes sur les missions de finalisation et décoration des chars.

 

Nous poursuivons en direction du 4e étage du Barracão pour une présentation de l’histoire du Carnaval et de l’école Grande Rio. Explication du calendrier annuel de l’école : de la création du « Samba-enredo » (la musique que donne le ton au défilé) à la définition du design et la confection des déguisements.

 

L’endroit devient un véritable labyrinthe coloré entre salles de confections, de couture, de montage, salle secrète, etc. Les « bonjour », les sourires des personnes qui travaillent, les perles, les plumes et paillettes nous plongent dans un univers magique et enchanteur.

 

Nous arrivons au fond d’un long couloir, d’où sort une petite musique. Notre guide ouvre la porte et nous voila au paradis : une salle pleine de déguisements nous attend, une véritable explosion de couleurs ! « Je veux les bottes à paillettes rouges !!! » s’exclame notre cher collègue qui nous met dans l’ambiance.

 

Nous rendons à regret nos magnifiques tuniques, des restes de paillettes dans les cheveux. Une dégustation de caipirinha nous est offerte pour nous remettre de nos émotions.

Des photos plutôt que des mots :

A la sortie du « barracão », notre guide nous conduit à une petite tente au centre de la Cidade do Samba : Surprise ! Une équipe de jeunes de l’association Pimpolhos, partie intégrante du projet social de l’école Grande Rio, nous invite à une nouvelle dégustation de joie de vivre, musique et danse. Cours de danse et de percussions : nos jeunes professeurs nous apprennent quelques pas au son des percussions. Nous nous équipons de tambourins et autres instruments, pour nous mettre dans le rythme. Notre imaginaire nous transporte dans l’ambiance au cœur du Sambodrome, sur l’avenue des défilés, accompagnés d’environ 300 musiciens qui composent la « bateria » (cet orchestre d’instruments à percussion, qui accompagne le chant et donne le rythme du défilé de l’école).

Notre constat est unanime : « Vivement le début du Carnaval 2019 ! »

Venez découvrir notre circuit spécial Carnaval 2019

« Les 1001 facettes du Carnaval ! »

cover-carnaval-rio

Le Carnaval de Rio de Janeiro

Le Carnaval de Rio Janeiro arrive!

Le 31/01/2019

 

Considéré comme l’une des plus grandes fêtes populaires de la planète, le carnaval de Rio de Janeiro est l’une des cartes postales à travers laquelle le pays est représenté à l’étranger.

Il serait cependant faux de penser le Carnaval comme une manifestation uniforme, tant il existe, au Brésil même, dans une grande diversité de styles.

Le Carnaval de Rio est célébré 40 jours avant Pâques, généralement entre février et mars. Cette année, il se déroulera du 1er au 9 mars.

 

Neuf jours de fête au cours desquels Rio ne dort pas. Si vous voulez en savoir plus sur ce qu’il faut faire, les endroits à visiter et comment profiter pleinement du Carnaval de Rio, alors lisez la suite.

Comment profitez du carnaval de Rio en toute sécurité?

Nous allons vous donner un aperçu des activités que vous pourrez faire pendant ces neuf jours de fête, des conseils pour préparer votre voyage au Brésil, et ce qu’il faut prévoir avant de se rendre à Rio pour le carnaval .

Comme souvent en très haute saison touristique, les réservations sont compliquées et il est difficile de trouver des disponibilités.

Passer par une agence de voyages est le meilleur moyen de vous assurer que votre séjour se passera bien et de réserver des excursions de qualité et sures.

Les sites et les plages de Rio à ne pas manquer

Les plages de Rio de Janeiro sont parmi les plus belles du pays, si bien que Copacabana a été l’inspiration de Barry Manilow pour écrire la belle chanson qui porte le même nom. La plage d’Ipanéma est également un lieu emblématique de la ville.

Surf, randonnée ou parapente et, bien sûr, la plongée sont quelques-unes des nombreuses activités que vous pourrez pratiquer sur les plages de Rio de Janeiro.

Pour les plus tranquilles, vous pouvez louer des chaises et vous détendre en face de la mer en profitant de la nourriture locale, une brochette de fromage grillé et une caïpirinha bien fraiche, en regardant le coucher du soleil… la meilleure facon de se mettre en jambe pour le carnaval!

Pour la liste des sites de Rio à ne pas manquer, c’est ici

Voyage au Brésil pour le carnaval
Les plages de Rio
carnaval-rio-sambodrome
Le Carnaval au Sambodrome
Voyage au Brésil pour le carnaval
Les Garotas au Sambodrome de Rio

À Rio de Janeiro, le carnaval est une INSTITUTION et il est connait principalement deux formes d’expression.

LES DÉFILÉS DU SAMBODROME

La plus fameuse (en raison des images diffusées dans les médias) est la compétition que se livrent les écoles de samba dans l’enceinte du sambodrome. Cette énorme structure de béton de près d’un kilomètre de long a été conçue pour cette fête annuelle à laquelle assistent pêle-mêle anonymes et célébrités venues du monde entier.  Le Sambodrome Marques de Sapucaí à Rio a une capacité de 75 000 personnes et sa piste fait plus de 550 mètres! De quoi bien profiter des défilés dans une ambiance festive.

 

Quand le défilé commence, le sambodrome se métamorphose en un fleuve coloré et bruyant. Un déluge de décibels éclate, tandis que des centaines de participants aux costumes bariolés et éclatants accompagnent ou chevauchent les chars allégoriques dans une frénésie totale.

 

Les jours idéaux pour profiter de cette activité sont le dimanche et le lundi, car ce sont les jours où des groupes spéciaux de samba défilent. Vous pourrez admirer les célèbres Garotas et peut-être même apprendre quelques pas de danse.  Restez jusqu’au bout,  jusqu’à ce que soit couronnée la reine du carnaval. Laissez-vous emporter par la danse, la couleur et la joie imprégnées dans l’ambiance.

LE CARNAVAL DU RUE

Moins connu, le carnaval de rue connaît quant à lui un nouvel essor depuis quelques années. Il est organisé autour des « blocos », des groupes représentant un quartier, une association ou un groupe d’amis qui saisissent l’occasion du carnaval pour faire la fête ensemble en plein air de façon informelle.

Ces groupes sont chargés d’animer les rues de la ville avec de la musique, des danses et des costumes. Chacun d’eux a son propre orchestre, impossible de ne pas se laisser porter par les rythmes brésiliens endiablés.

Vous souhaitez en savoir plus sur la musique populaire au Brésil? Lisez notre article sur le sujet.

 

Tout le monde peut participer, les blocos les plus célèbres peuvent attirer jusqu’à plusieurs centaines de milliers de personnes un samedi après-midi. Les plus intimistes en regrouper quelques dizaines un dimanche matin.

Blocos signifie bloc, et ces groupes se caractérisent par une avancée en forme de « bloc » de danseurs, musiciens et fêtards.

 

Toute personne le souhaitant peut s’y unir gratuitement, dans la danse et la bonne humeur, déguisé ou non. Il y a plus de 500 blocos à Rio, les plus populaires ayant 2 millions de fans sur les réseaux. Il y en a pour tous les goûts, que vous aimiez la pop, le rock, le classique et bien sur la Samba.

 

Les déguisements ne sont pas obligatoires, mais la plupart des participants arborent un costume ou des accessoires fantaisie. Le cortège suit la musique (le plus souvent un orchestre de percussions, parfois un véhicule équipé d’une sono), on danse, on chante, on boit et on s’amuse dans la bonne humeur.
Un carnaval au goût d’antan…

carnaval-rio-rue
Le Carnaval de rue
Voyage au Brésil pour le carnaval
La plage d'Ipanema à Rio

Que faire à Rio pendant le Carnaval

Apprendre à danser la Samba

Il existe des endroits à Rio de nombreux endroits qui proposent des cours de danse. Mais le plus intéressant, c’est que vous puissiez visiter les lieux officiels des différentes écoles de samba qui participeront au défilé afin d’ assister aux répétitions.

Ces répétitions sont gratuites pour tous. Il est donc bon d’avoir des contacts locaux qui peuvent vous assurer les meilleures places pour profiter.

La carnaval comme un local

Participez au défilé du Carnaval de Rio aux côtés d’une école de sambodrome. Beaucoup d’entre eux vendent des billets afin que vous puissiez aller au défilé avec eux, en louant votre propre tenue officielle.

 

Vous souhaitez visiter Rio en mode Samba? Par ici!

Voyage au Brésil pour le carnaval
Les Garotas lors du Carnaval de Rio
Voyage au Brésil pour le carnaval
Voyage au Brésil pour le carnaval

Avant le départ

Le carnaval est l’une des célébrations les plus importantes de Rio. Des millions de personnes  se rendent dans la ville, saturant ses infrastructures. Le mot d’ordre? Anticiper! OU contactez une agence sur place afin de trouver les dernières disponibilités…

Des conseils sur les vols, les formalités, les hébergements? Plus d’information sur comment préparer son voyage au Brésil ici.

Conseils pour le Carnaval

Si vous partez faire la fête, ne prenez que le stricte nécessaire avec vous,  faites une photocopie de votre passeport!

Bien sûr, n’oubliez pas de vous déguiser! Il existe plusieurs centres commerciaux où vous pouvez obtenir des costumes bon marché à Rio.

Les blocos commencent à célébrer à partir de 7 heures du matin et jusqu’au lendemain, on vous conseille de portez des chaussures confortables pour la journée, et de vous loger un peu en dehors du centre ville si vous souhaitez un minimum de tranquillité.

Si vous souhaitez être un peu plus au calme, allez faire un tour à El Terreirão do Samba; un espace extérieur où vous pouvez écouter de la musique et profiter de spectacles, à une plus petite échelle.

Pour les plus exclusifs, les hôtels Gloria et Rio Scala organisent également des fêtes privées auxquelles vous pouvez assister en achetant vos entrées.

L’événement le plus célèbre se passe au Copacabana Palace, anticipez, les billets s’épuisent rapidement.

 

Vous savez tout, il ne vous reste qu’à profiter de la fête, dans le respect du pays et de ses lois.

Voyage au Brésil pour le carnaval
La plage de Copacabana
Voyage au Brésil pour le carnaval
Foot à Copacabana

Venez découvrir notre circuit spécial Carnaval 2019

« Les 1001 facettes du Carnaval ! »

cover-athos-bulcao-expo-rio

Exposition : Athos Bulcão à Rio de Janeiro

athos-bulcao-expo-rio
Athos Bulcão – Sambódromo

Exposition : Athos Bulcão
Le lien entre l’art et l’architecture

Par Nivea Atallah, le 03/12/2018
Le Brésil célèbre le centenaire de la naissance de l’un des plus grands artistes des arts plastiques du pays – Athos Bulcão. À cette occasion, le Centro Cultural Banco do Brasil de Rio de Janeiro présente l’exposition « 100 Ans d’Athos Bulcão », jusqu’au 25 janvier 2019.

 

Né le 2 juillet 1918, l’artiste carioca fut l’un des responsables du rapprochement entre l’art et l’architecture. Il est intervenu dans plusieurs bâtiments emblématiques du pays, tels que le Palácio do Planalto, la Cathédrale de Brasília et l’Edifício Niemeyer de Belo Horizonte. À Rio de Janeiro, on retrouve ses panneaux d’azulejos (carrelage) à l’hôtel Hilton de Leme, au Rio Atlântica Hôtel de Copacabana et au Sambodrome dans la rue Marquês de Sapucaí.

Athos Bulcão a travaillé aux côtés des plus importants artistes brésiliens modernes, tels que Burle Marx, Portinari et Oscar Niemeyer. L’exposition présente plus de 300 œuvres, y compris des œuvres inédites, qui permettent de rendre compte de son parcours au Brésil et à l’étranger.

 

Pour découvrir son oeuvre : https://www.fundathos.org.br/galeriavirtual


Centro Cultural Banco do Brasil

Rua Primeiro de Março, 66
Rio de Janeiro

www.bb.com.br/cultura
www.instagram.com/bancodobrasil


Exposition Athos Bulcão
›› Jusqu’au 25/01/2019
›› Du mercredi au lundi de 9:00 à 21:00

Entrée gratuite


street-art-rio

Street Art à Rio : Les murs de Rio ont des choses à vous dire

Les murs de Rio ont des choses à vous dire

Par Sébastien Pailleux, le 29/11/2018

 

Quand je suis arrivé à Rio de Janeiro et que j’ai commencé à déambuler dans les rues de la ville, quelque chose a très vite attiré mon attention ; ici un cri de révolte, là un message d’amour, à chaque coin de rue un impact visuel… Du quartier de Santa Teresa, aux murs du jardin botanique, d’une porte de garage, aux façades d’un quartier entier dans la favela de Santa Marta, il est partout.

 

À l’heure où le street art est sous les projecteurs des salles de vente, les rues de Rio de Janeiro sont une véritable galerie d’art à ciel ouvert. En mars 2009, le gouvernement brésilien a adopté une loi décriminalisant le street art, (à condition que l’artiste est le consentement du propriétaire). En résulte un foisonnement de couleurs, une véritable richesse artistique.

 

Au fil des années, Rio de Janeiro est devenue une référence dans le genre et la ville a ainsi vu l’émergence de nouveaux artistes brésiliens à la renommée, aujourd’hui, planétaire.

 

Soyez attentif et laissez-vous surprendre car ce sont tous les murs de la cité merveilleuse qui murmurent à vos yeux…

 

NB : Au Brésil, il existe une distinction entre le tag, appelé « pichação », et le Street Art appelé « grafite ». Le tag est une signature, le tagueur veut apposer son nom au mur, comme un défi à l’autorité, c’est un acte de vandalisme. En opposition l’artiste de rue qui donne à penser, à rêver. Il a une démarche esthétique à destination de la communauté.

Rita Wainer - Street Art - Rio de Janeiro
Fresque de Rita Wainer - Instagram : @ritawainer

3 artistes…

Rafaela Monteiro - Street Art - Rio de Janeiro
Instagram : @rafamon

Rafaela Monteiro

Connue sous le pseudonyme « Rafa Mon » cette artiste du Minas Gerais, vient initialement de l’univers de la mode. Elle possède un style immédiatement reconnaissable, utilisant couleurs et lignes ondulantes dans un univers onirique et poétique.

Eduardo Kobra - Street Art - Rio de Janeiro
Instagram : @kobrastreetart

Eduardo Kobra

De la banlieue de São Paulo, Eduardo Kobra est mondialement connu pour ses fresques monumentales mélangeant réalisme et jeux de couleurs kaléidoscopiques.
Une œuvre toujours empreinte d’un profond humanisme.

Marcelo Eco - Street Art - Rio de Janeiro
Instagram : @marceloeco

Marcelo Eco

D’une famille d’origine française, ce brésilien des extérieurs de Rio de Janeiro est aujourd’hui internationalement reconnu. Son travail Pop et graphique est visible dans toute la ville. Comment le trouver ? Chercher son personnage fétiche, l’artiste espagnol, Salvador Dali !

1 Oeuvre…

Las Etnias - Street Art - Rio de Janeiro
Fresque de Eduardo Kobra - " Las Etnias "

« Las Etnias »

De l’artiste Eduardo Kobra, cette fresque a été commandée lors des Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Démesurée, avec ses 15 mètres de hauteur et 190 mètres de longueur, elle représente la tolérance et la diversité culturelle des JO.

 

Les 5 portraits montrent les peuples indigènes des 5 continents :

  • les Mursis venant d’Éthiopie
  • les Karens de Thaïlande
  • les Supis d’Europe
  • les Hulis de Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • les Tapajos du Brésil

 

Située sur les murs d’un entrepôt désaffecté du boulevard Olímpico, elle est devenue l’une des principales attractions de la zone portuaire, participant au renouveau de ce quartier réhabilité pour les jeux.