Qui sommes nous ?

Terra Brazil a 18 ans en 2021 et elle n’a cessé d’évoluer. De ses fondateurs Fabrice et Thomas jusqu’à Samuel le gérant actuel, il y a un monde. Car ce qui est bien avec le Brésil, c’est qu’il n’y a pas un seul Brésil. Il fallait donc inévitablement une mosaïque de personnes, des caractères différents pour répondre aux exigences et à la complexité d’un pays qui impressionne autant qu’il fait rêver.

Si vous êtes curieux, nous vous invitons à lire le récit de notre histoire à travers les portraits de chacun des gérants de l’agence en bas de cette page.

Terra Brazil a commencé en 2003 par être une agence de voyages d’aventure locale. Basée à Rio de Janeiro, l’idée était de faire découvrir les multiples facettes de la Cidade Maravilhosa et les merveilles de sa région comme le petit village de Paraty. Peu à peu et dans l'esprit de ces fondateurs en quête perpétuelle d’ailleurs l’agence s’est ouverte vers de nouveaux horizons jusqu’à proposer l’ensemble de ce territoire de 8,5 millions de kilomètres carrés.

Mais le monde ne s’attendait pas à être à l’aube d’un bouleversement majeur.

L’année 2020 nous prend à dépourvu et bouscule tous nos plans, toutes nos certitudes. Notre activité s’arrête net, nous libérant du temps. Pour certains, c’est la panique. Pour d’autres, on touche à rien le temps que ça passe. Pour nos fondateurs, c’est l’occasion de continuer ce travail de sensibilisation et de formation sur l’urgence climatique. Soyons honnêtes, nous n’avons plus vraiment d’excuses. Donc on s’interroge, on s’informe, on se forme. Mais pas de ligne imposée, chacun évolue à son rythme. Sinon, la démarche ne serait pas sincère. C’est un travail difficile qui nous met face à des réalités crues que l’on savait déjà mais qu’on taisait.

La vraie question : maintenant que l’on sait, que fait-on ?

En 2021, nous avons décidé de revenir aux sources de Terra Brazil, à ses origines. Nos voyages ne doivent plus être une succession de cartes postales enchaînant les régions et les vols intérieurs au mépris de l’environnement et de la population. Il faut au contraire proposer du temps de qualité aux voyageurs, des expériences uniques ancrées dans une seule région. Nous savons le faire, fort de l’esprit originel qui a bâti l’agence et de notre vécu sur le terrain lors de ces 18 belles années.

Voyagez moins souvent, plus longtemps, plus sobrement,
et pour de meilleures raisons

Nous avons mis en place une RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise), dont l’essentiel est de :

COMMUNICATION

Changer notre communication et flécher autrement nos dépenses marketing, changer l’usage des réseaux sociaux.

DIGITAL

Changer notre rapport au digital par une politique Green IT : arrêt des adwords, élaboration de ce site web plus simple, utilisation de logiciels libres

ECO-IMPACT

Réduire l'éco-impact nos voyages, par des circuits plus sobres en émissions de CO2.

GESTION

Changer la mission du gérant de l’agence qui n’est plus d’optimiser les profits financiers mais la richesse produite (dont le bien-être des employés par exemple).

SENS

Augmenter le sens et les vertus de nos voyages par la rencontre, le partage, l'apprentissage et les expériences.

TRANSMISSION

Informer, sensibiliser, préparer nous-mêmes, nos équipes, nos fournisseurs, nos voyageurs à la transition écologique, en y dédiant une part salariale significative.

Le mot du gérant

“Le Brésil n’est pas un pays pour les débutants” disait avec justesse Tom Jobim, le père fondateur de la bossa-nova. Car oui, jamais un pays n’a autant eu le chic de faire peur autant qu’il fait rêver. Depuis plusieurs mois, la balance penche plutôt du côté pile, le pays servant de paratonnerre médiatique nourrissant les angoisses d'un monde mis sous cloche. À croire que l’on préfère se rassasier de la certitude du pire face à l’incertitude tout court.

Mais n’oublions pas que le Brésil (ou Brazioooou), c’est aussi le pays de Pelé, de Jorge Amado, de Chico Buarque, de Raoni et plus important... de la caïpirinha! Une nation qui ne s’avoue jamais vaincu et sait se relever grâce à son sens de la débrouillardise insolent, le “jeitinho”. Sa population, sa culture, ses territoires sont le mélange d’une histoire parfois douloureuse mais toujours authentique et optimiste.

Histoire qui s’ancre dans la mosaïque latino-américaine, un peuple “sans jambes mais qui marche” raconte si bien la chanson du groupe Calle 13.

En cette rentrée, on vous donne de l’espoir, du positif et du rêve pour oublier ces mois difficiles. En se recentrant sur la richesse de ces territoires et les émotions que l’on en tire en les parcourant.

L'histoire des gérants

Nicolas Blanquet

Quand on parle Brésil avec Nicolas, il faut faire attention à sa prononciation en Portugais car on marche sur des œufs. D’autant plus que la Costa Verde, son terrain de jeux, regorge de noms pas possible comme la Serra da Bocaina, le Saco de Mamanguá ou la Ponta da Joatinga qui n’ont aucun secret pour lui.

Arrivé à Paraty en 2005 pour appuyer Fabrice, Nicolas est l’artisan de notre expertise sur Rio et de la Costa Verde. Véritable baroudeur, il déniche les perles de la région loin des sentiers battus, n’hésitant pas à se plonger dans l’underground du pays.

Nicolas Blanquet

Agathe Guy

En préparant mon entretien d’embauche pour Terra Brazil, je suis parti à la pêche aux informations. Ma première image de l’agence : la plage de Copacabana avec Agathe sur un paddle surf. Le tout pour un reportage de la télévision Française narrant les avantages de la vie d’expatrié. Elle ne le sait pas mais ma présence chez Terra Brazil lui est en grande partie due. J’imaginais que le boulot au Brésil, c'était tous les jours plage, samba et caïpirinha.

J’ai surtout découvert la rigueur d’un gérant 2.0. qui en succédant à Nicolas en 2011, a donné à Terra Brazil son expertise sur l’ensemble de ce gigantesque territoire.

Agathe Guy

Luc Durieux

Impossible de ne pas aimer Luc !!!

Au premier contact, j’ai tout de suite senti de la bienveillance et du professionnalisme. C’est aussi lui qui m’a fait découvrir la Costa Verde et ses richesses. Et puis Luc, c’est la success story de Terra Brazil ou comment entrer comme stagiaire Toogo et finir gérant de 2015 à 2020. Véritable passionné de Rio de Janeiro et sa région, il a anticipé le retour aux sources de l’agence en s’installant à Paraty pour vivre le Brésil de façon locale.

Luc Durieux

Sergio Moço de Sá

Lors de mon premier skype avec Sergio, j’ai surtout remarqué le tableau accroché derrière lui, dans les bureaux de l’agence de Fortaleza. Un tableau de capoeira semblable à celui que j’avais malicieusement disposé derrière moi pour l’occasion. C’était une évidence, on était fait pour s’entendre. Ce n’est pas un hasard si 3 mois plus tard, en février 2018, je commençais mon aventure Terra à ses côtés. Passé par le Costa-Rica, la Bolivie et le Pérou, Sergio s’installe en 2015 à Fortaleza. Il accepte le challenge de faire découvrir la Route des émotions encore méconnue des voyageurs Français.

Sergio Moço de Sá

Nicolas Blanquet

Quand on parle Brésil avec Nicolas, il faut faire attention à sa prononciation en Portugais car on marche sur des œufs. D’autant plus que la Costa Verde, son terrain de jeux, regorge de noms pas possible comme la Serra da Bocaina, le Saco de Mamanguá ou la Ponta da Joatinga qui n’ont aucun secret pour lui.

Arrivé à Paraty en 2005 pour appuyer Fabrice, Nicolas est l’artisan de notre expertise sur Rio et de la Costa Verde. Véritable baroudeur, il déniche les perles de la région loin des sentiers battus, n’hésitant pas à se plonger dans l’underground du pays.

Agathe Guy

En préparant mon entretien d’embauche pour Terra Brazil, je suis parti à la pêche aux informations. Ma première image de l’agence : la plage de Copacabana avec Agathe sur un paddle surf. Le tout pour un reportage de la télévision Française narrant les avantages de la vie d’expatrié. Elle ne le sait pas mais ma présence chez Terra Brazil lui est en grande partie due. J’imaginais que le boulot au Brésil, c'était tous les jours plage, samba et caïpirinha.

J’ai surtout découvert la rigueur d’un gérant 2.0. qui en succédant à Nicolas en 2011, a donné à Terra Brazil son expertise sur l’ensemble de ce gigantesque territoire.

Luc Durieux

Impossible de ne pas aimer Luc !!!

Au premier contact, j’ai tout de suite senti de la bienveillance et du professionnalisme. C’est aussi lui qui m’a fait découvrir la Costa Verde et ses richesses. Et puis Luc, c’est la success story de Terra Brazil ou comment entrer comme stagiaire Toogo et finir gérant de 2015 à 2020. Véritable passionné de Rio de Janeiro et sa région, il a anticipé le retour aux sources de l’agence en s’installant à Paraty pour vivre le Brésil de façon locale.

Sergio Moço de Sá

Lors de mon premier skype avec Sergio, j’ai surtout remarqué le tableau accroché derrière lui, dans les bureaux de l’agence de Fortaleza. Un tableau de capoeira semblable à celui que j’avais malicieusement disposé derrière moi pour l’occasion. C’était une évidence, on était fait pour s’entendre. Ce n’est pas un hasard si 3 mois plus tard, en février 2018, je commençais mon aventure Terra à ses côtés. Passé par le Costa-Rica, la Bolivie et le Pérou, Sergio s’installe en 2015 à Fortaleza. Il accepte le challenge de faire découvrir la Route des émotions encore méconnue des voyageurs Français.

Sur les chemins de Serendip

Terra BRAZIL est elle-même une grande aventure humaine et notre raison d’être, c’est de l’enrichir chaque jour avec nos guides, nos chauffeurs, nos voyageurs, les hasards, les rencontres, les imprévus, à travers nos voyages, sans cesse transformés, enrichis, corrigés par nos passions et notre expérience.

Nous avons choisi de prendre les chemins de Serendip, ou de l’art de trouver ce que l’on ne cherche pas. Nous sommes des laborantins en voyage vers un avenir incertain et passionnant, et le Brésil nous apparaît comme une étape magnifique. Et nous serions ravis de faire un morceau de route en votre compagnie, si le cœur vous en dit.

Voyons alors où vous mène votre coeur ? A vous de jouer, dites-nous quel voyageur vous êtes !

Tester la boussole du voyage

Nos références